Pages

Follow by Email

vendredi 24 juin 2016

Les rescapés du printemps pourri


Ces derniers temps, je n'ai pas trop eu envie de publier quelque chose sur mon blog; je n'aurais eu que des raisons de râler et pas de me réjouir et ça, c'est pas bien.

Alors, je vais quand même vous montrer quelques beautés qui arrivent à tirer leur épingle de ce jeu quelque peu "humide" . Souvent, d'ailleurs, ce ne seront que des gros plans car beaucoup de boutons  pourrissent et les fleurs fanent vite; il faut savoir saisir l'instant de leur magnificence.

Penny Lane

Marie Curie. La photo ne lui rend pas justice, hélas! 

Toujours Marie Curie. Là, c'est un peu mieux. J'adore l'orangé mêlé avec le rose.

Brother Cadfael

Pink Sonnet

Purple Skyliner

Cardinal de Richelieu

Le très vigoureux "Westerland". Un géant, chez moi : il doit dépasser les 2 mètres!

Aussi beau de loin que de près :



Le très fragile Burgundy Ice qui daigne me faire 2 boutons, cette année!

Hilda Sophia Lehman
Le très florifère "Night Owl"

 Pour changer des roses :

Kalmia latifolia

Le très beau dahia "Rocco"

Dahlia "Purpinka"
 
Encore lui.

Dahlia dont j'ai perdu le nom mais qui est très florifère.



Pivoine "Bowl of  Beauty"

Pivoine inconnue : je l'avais achetée pour "Festiva Maxima"! Pas du tout pareil! Voilà ce qui arrive quand on ne les achète pas en fleurs...

Ton sur ton  avec pivoine "Duchesse de Nemours" 
   Deux jolies associations : 

Geranium "Magnificum" et rosier "Blue Boy"



Astrancia "Red Star" et alchemilla mollis sur fond d'hosta bleu 
 Enfin, quelques vues beaucoup plus larges qui occultent les boutons en train d'avorter :







Allez, je croise les doigts pour que le soleil daigne enfin se montrer, chasser cette pluie et nous réchauffer un peu (pas trop!). 

lundi 23 mai 2016

Autour de la mare

Nikki, du blog "Sous le ciel ardennais" me demande de lui décrire les plantations qui bordent ma mare.
Je vais donc m'y essayer.

Au tout début, en 2012, je pose très fièrement devant mon oeuvre terminée et entièrement faite de mes petites mains.
J'ai installé un hosta june et des fougères sur la cascade. Agauche de celle-ci, j'ai placé un miscanthus zebrinus. A droite, sur le dessus de la cascade, une campanula portenschlagiana et, plus bas, un carex pendula.


En 2014, voici ce que ça donnait d'un peu plus près : un geranium robertianum s'est invité tout seul au-dessus de l'hosta; et un persicaria amplexicaulis a été ajouté à côté du carex pendula (il n'est pas encore en fleurs au moment de la photo).

Le voici en fleur un peu plus tard. A son côté, un geranium wargrave pink et en haut de la photo, un phalaris arundinacea (que j'ai fini par enlever, car trop envahissant et tombant par grand vent ou après la pluie). Je les remplace cette année par des astilbes et un geum supplémentaire.

Ce qu'on ne voit pas bien sur la photo précédente, c'est le geum et le brunnera macrophylla alba que voici ci-dessous.



Voici le phalaris quand il tient bien debout. Devant lui, une lysimachia nummularia aurea qui aime bien laisser pendre quelques tiges dans l'eau, puis une alchemilla mollis.

Ensuite, on continue le tour, et on arrive à la haie où on trouve un petit houttuynia cordata qui s'étend très très lentement.


On longe alors la haie pour tomber sur un persicaria rose rapporté d'une promenade dans un bois. Il s'étend beaucoup et se ressème abondamment sur la plage de galets, tout comme le carex bronze
.
Dernièrement, j'ai ajouté des primevères candélabres que je trouve sublimes mais qui ne font pas long feu chez moi -allez savoir pourquoi- !


Enfin, voici la mare aujourd'hui, cinq ans après la première photo de l'article.

Je n'ai pas détaillé les plantes submergées. S'il y a des demandeurs, faites-vous connaître!  Je me ferai un plaisir de répondre à votre demande.

dimanche 22 mai 2016

Le joli mois de mai

Ah, que j'aime ce si joli mois! Mon préféré, avec juin.
Là, vraiment, on y est! Ce ne sont plus des promesses d'exubérance : elle est bien là!
Autour de la mare,

 sous les marronniers,


près du banc,

 du côté japonisant, près du point d'eau,

et dans l'allée conduisant à l'arrière de la maison,

même en façade, elle adoucit les contours rigides en buis.

Près de la gloriette, les euphorbes orangées tiennent compagnie au rosier grimpant aux tons cuivrés :

Ma scène préférée du moment : les myosotis donnent joyeusement la réplique aux stipas. 

Dans un prochain article, je vous montrerai de jolies scènes ou jolies floraisons plus dans le détail.

En attendant, profitez bien du spectacle du printemps; il passe si vite!
   

samedi 7 mai 2016

AYWIERS au sec, mais au froid!

Dimanche passé, je me suis risqué à aller jusqu'à Lasnes pour ma première fête des plantes de l'année. J'avais déjà renoncé, la semaine d'avant, à aller à Celles en raison de la météo exécrable. Cette fois-ci, j'étais bien décidée à y aller; il me tardait trop ! 

Le temps était ensoleillé, heureusement! Car les températures ne furent pas celles annoncées et nous avons eu froid sous nos vestes chaudes et nos foulards au cou.






La chaleur était dans les sourires. Notre amie Cynthia (Stand Anemona) portait cinq couches de vêtements, la pauvre! 

 

Il faut reconnaître que devoir rester dehors toute la journée, par tous les temps, et ce pendant trois jours, demande d'avoir une bonne santé et mérite tout mon respect.
Ce n'est pas notre ami Daniel qui dira le contraire!


Enfin, je tiens à signaler qu'on peut y rencontrer des "stars"  de la télé : regardez plutôt et imaginez-le avec quelques kilos en moins!
 Si vous regardez l'émission télé "Koh Lanta", vous aurez reconnu Gabriel, le policier belge!  Il a perdu son bronzage mais regagné ses kilos. Je suis restée discrète, donc je l'ai photographié quand il ne regardait pas.

A part ça, je ne vous montrerai pas mon butin d'Aywiers, car j'en parlerai dans un prochain article et j'y parlerai aussi du butin de Beervelde.
A très bientôt, alors! D'ici là, portez-vous bien et profitez du beau temps enfin revenu!